Accordeur de piano : ce qu’il faut savoir pour accorder un piano

Accordeur de piano

Instrument de musique délicat et finement ouvragé, le piano, qu’il soit droit ou à queue, comporte de nombreuses pièces qui sont très sensibles au climat et aux mouvements des interprètes. Pour qu’ils conservent leur même sonorité dans le temps, ils doivent bénéficier d’un entretien régulier. Si vous souhaitez préserver votre beau bijou, vous devez donc penser à l’accorder de temps à autre, surtout après l’avoir changé de place ou d’environnement.

 

Accordeur de piano : les notions de base pour accorder un piano

Après avoir confié le transfert de l’instrument à un déménageur de piano, il est nécessaire de faire appel à un accordeur professionnel pour le réarranger. En effet, cette tâche complexe doit uniquement être prise en charge par un expert. Pour ce faire, il ajuste la tension de toutes les cordes, jusqu’à obtenir une vibration à la vitesse souhaitée.

L’accordage d’un piano est A440 (valeur standard). En d’autres termes, la note A qui se trouve au-dessus du « do » central, a une vibration de 440 cycles par seconde. Comme chaque note vibre à une certaine vitesse, quelques calculs mathématiques s’imposent pour l’accordage du reste des notes.

Grâce à l’accordage standard, les pianistes et les autres musiciens peuvent jouer ensemble en parfaite harmonie. Ainsi, si vous faites appel à un spécialiste du transport objet lourd pour déménager le piano, n’oubliez pas non plus de solliciter un accordeur professionnel pour retrouver la qualité sonore de votre précieux instrument.

 

L’importance d’accorder un piano

L’accordage du piano fait partie de son entretien. Grâce à ce procédé, les cordes évitent de trop se tendre ou se relâcher. Il permet aussi de détecter les signes de dommages au niveau de la mécanique ou de la table d’harmonie. En général, un piano doit être accordé deux fois par an, mais selon le type de piano, le nombre d’accordages requis diffère :

 

Les pianos neufs

Pour permettre à leurs cordes de se stabiliser, il est nécessaire d’accorder les pianos neufs environ 3 ou 4 fois par an au début. S’il s’agit de pianos utilisés dans une salle de spectacle ou un studio de piano, des accords supplémentaires peuvent s’imposer.

 

Les pianos d’enregistrements ou de représentations

Ils sont à accorder avant chaque utilisation. De même, après les avoir changés de place, ils doivent aussi être revérifiés car les changements de climat les rendent très sensibles.

 

Les facteurs à prendre en compte dans les tarifs d’un accordeur de piano

Plusieurs facteurs sont à considérer dans les tarifs d’un accordeur de piano :

 

Piano gravement désaccordé

La facturation se fait généralement à l’heure. Si le piano est très désaccordé, l’accordeur va premièrement élever le ton, avant de procéder à l’accordage proprement dit. Cela consiste pour lui, à ajuster les cordes, de façon à ce qu’elles vibrent plus vite que l’A440.

 

Réparation du piano

Il est parfois nécessaire de réparer le piano avant de l’accorder. C’est un travail supplémentaire qui aura certainement une incidence sur le coût. Il peut s’agir de corriger des chevilles, de remplacer des cordes ou de réparer une table d’harmonie.

 

Piano mal accordé

Si le piano est mal accordé, le technicien devra l’accorder grossièrement pour commencer, avant de terminer l’accordage fin.

 

Le prix d’un accordeur de piano

Pour accorder son piano, il faut non seulement tenir compte des facteurs mentionnés plus haut, mais aussi du temps passé à le faire, du type de piano et du coût de déplacement du technicien.

  • Comptez entre 90 et 110 € pour accorder un piano droit
  • Prévoyez entre 110 et 150 € pour accorder un piano à queue.

 

Faites appel à des professionnels pour transporter le piano avant l’accordage

Pianos droits, pianos à queue ou pianos acoustiques, quels que soient vos instruments de musique, confiez leur transport à des spécialistes du déménagement comme Transports Piano. Pour préserver leur état général et leur éviter des dommages irréparables, il est important de les déléguer à des professionnels de la manutention d’objets lourds.

Cette solution est d’autant plus conseillée si le lieu d’enlèvement est difficilement accessible. Cela signifie qu’il faudra user d’engins et équipements spécifiques, dont disposent les spécialistes, pour transporter le piano dans les meilleures conditions. De plus, grâce à leur expérience et leur savoir-faire, ils procèderont au déménagement de votre instrument dans les règles de l’art.

Ensuite, une fois qu’il atterrira dans le nouveau logement ou la salle de concert, vous pourrez faire venir un accordeur de pianos pour l’entretenir. Étant sensible aux variations de température, le piano nécessitera ce procédé pour que vous puissiez de nouveau y jouer comme avant. De plus, cela contribuera à sa longévité.